3150photo150

Entre 2 manifs, j'ai trouvé le temps d'aller voir MIOSSEC sur scène en ouverture du 1ère édition hivernale des "Vieilles Charrues".

Je suis une habituée du festival qui se déroule chaque été à Carhaix et pour rien au monde je ne raterai ces 3 jours qui réunissent les plus grands artistes sur scène dans une ambiance de folie ! J'étais donc curieuse de découvrir la programmation de cette 1ère édition "indoor". Je dois avouer qu'à part la tête d'affiche Miossec, dieu vivant vénéré dans toute la Bretagne, je ne connaissais aucun des jeunes artistes programmés.

3185photo150

La scène se trouvait à l'Espace Glenmor (autre figure locale disparue) dans le bas de la fameuse prairie de Kerampuil que des milliers de festivaliers foulent chaque été. Première surprise, Bretagne oblige, un bar trône au milieu du public. Le spectacle démarre sur la 1ère partie Constance Verluca. C'est toujours difficile de faire la 1ère partie d'un artiste si populaire que Miossec sur ses terres, d'autant plus quand les 3/4 du public préfère discuter autour d'une Faxe (bière) que d'écouter la jeune artiste prometteuse qui tente désespérément de capter leur attention. Pari réussi ! Faut dire que la demoiselle a des arguments pour séduire : un joli physique et des textes accrocheurs plein d'humour comme "chocolat, héroïne et vodka" tout un programme...(La sortie de l'album est prévue en mai).

3158photo150

Après une heure de concert, la charmante Constance s'est retirée sous les applaudissements d'un public séduit pour laisser place à la star bretonne, Christophe Miossec. Tout son fan club et ses potes étaient présents au 1er rang et même en coulisse...On pouvait apercevoir sur le côté de la scène un petit homme bossu bien connu de l'Ile de Ouessant à qui Miossec confiait son micro le temps de boire un coup et de fumer une clope.

3176photo150

L'idole a tenu ses promesses avec sa voix erraillée et ses manières d'ado attardé, il a livré une belle prestation devant un public conquis d'avance mais que j'ai trouvé frileux par rapport à l'ambiance survolté des éditions estivales.

J'attends maintenant avec impatience la programmation des "Vieilles Charrues 2007"...