bcxbxcb

Je vais bien ! Tout va bien !

Surtout ne paniquez pas, ne sortez pas tout de suite et  planquez vous sous votre table, ou encore, dans l'embrasure d'une porte ou un coin de pièce. Ceci est le message qu'on nous diffuse largement, voire "overdosement" depuis une semaine lors des journées de prévention REPLIK.......

Hé ben non, la Doudou, elle est sortie comme une folle de chez le coiffeur, la teinture et le poncho sur elle, et direction la terre ferme et le le ciel dégagé  !!!!

Ce fut long, ces 45 secondes de secousse à 7.3 de magnitude, j'ai vu les eaux d'une piscine faire des geysers et senti le vieux bâtiment grincer de souffrance, j'ai entendu des cris de femmes paniquées, des sirènes de pompiers... et aujourd'hui j'ai aperçu quelques dégâts par ci par là, le hall de mon bureau dont le carrelage est partiellement décollé, les fissures du béton une façade d'immeuble partiellement tombée. etc...

Plus de peur que de mal, il n'y a pas eu tant de dégâts que ça, l'épicentre était à 175 km de profondeur, alors qu'à 30 km : on y passait tous.

Nous sommes super-préparés,  depuis quelques années dans cette île à ce type d'événement et on attend (sans vraiment l'espérer) ce qu'on appelle chez les spécialises le "BIG ONE", un séisme prévisible depuis 1939 et qui est en souffrance sous l'Atlantique à quelques encablures de la Pointe de la Caravelle.

Dans ces cas là, on en mène pas large, j'ai tout de suite pensé à Doudounette à l'école,  qui parait-il était la première sous son bureau et la dernière à crier.  Mister T qui avait eu la bonne idée de partir en Guadeloupe pour quelques heures et qui a vécu la même chose sur le tarmac de l'Aéroport de Pointe à Pitre.

Du coup, pas de brushing (ça tombe bien ça rend rien de toutes façons)  j'ai récupéré ma fille, me suis engouffrée dans le premier supermarché sur ma route et ai enfin préparé le fameux "PACK DE SURVIE" que j'évitais de composer depuis 5 ans.

Pas de chance, comme dit le maire de ma commune à la radio tout à l'heure :

" La Martinique est victime de tous les séismes possibles, la seule chose qui ne peut pas nous détruire, c'est un coulée de neige".

C'est vrai qu'entre les cyclones, les glissements de terrain dus à la pluie, les raz de marée, les éruptions volcaniques,   la Dengue (maladie transmise par les moustiques) le chlordécone et les MST : notre esperance de vie est bien faible ; et c'est pour ça qu'on en profite et qu'on fait la fête.

La Doudou, elle s'en fout (pas du tout), dans 22 jours, elle met les bouts !

Elle rentre en France  passer Noël, et si ça continue comme ça elle va pas tarder à rentrer définitivement....

A suivre..............Ou pas  ?

cwcwxcw