soldes

Alors les filles ? épuisées ? vous avez fait chauffer la carte bleue ??? Encore un rituel auquel je ne me suis pas soumise. C'est pas que je ne voulais pas, c'est que cette année je ne pouvais pas. Ne croyez pas que je sois frustrée, bien au contraire, je suis fière de résister à cette "fièvre acheteuse".

C'est devenu un vrai sport : les jours qui précèdent, il faut tout d'abord repérer les articles dans les boutiques. Il parait même que certaines planquent les fringues dans les cabines pour être sûres de les retrouver le lendemain ! Le repérage effectué, il faut alors mettre son réveil plus tôt que les jours où l'on travaille, afin d'être dans les premières à franchir le seuil du magasin à l'ouverture. Et vas-y que j'te pousse pour acquérir LA fameuse jupe répérée la veille indispensable pour aller avec LE petit pull V déjà mis de côté dans la boutique voisine.

Quelle corvée ! Je ne me moque pas, moi aussi j'aime profiter de cette période pour renouveler ma garde-robes, mais cette frénésie pour réaliser LA bonne affaire m'a toujours semblé ridicule. Doucement les filles, les soldes durent 6 semaines.

Encore un syndrôme féminin, quoique parité oblige, cet engouement semble gagner la gent masculine ! Le jour où je verrais mon homme prendre sa journée de congé pour faire les boutiques, c'est qu'ils solderont la bière dans les bistrots...