Je vous ai déjà évoqué dans une précédente note "l'alignement du 21 è siècle" inauguré à Rennes au mois de juin de dernier. Un bref rappel pour les infidèles qui ne suivent notre blog qu'occasionnellement : il s'agit d'une oeuvre de 72 colonnes de granit créée par Aurélie Nemours, connue pour sa peinture abstraite et décédée l'année dernière.

Si j'en crois vos commentaires, l'évocation de cette oeuvre et surtout de son coût avait déclenché beaucoup de scepticisme, seul Saturnin Abadie s'était manifesté comme défenseur de l'art contemporain.

J'avais donc promis de m'y rendre afin de juger par moi-même et de vous livrer mes impressions. C'est chose faite...

Profitant d'une belle journée ensoleillée, j'annonçais à mes enfants :

-" Les enfants, ce soir nous pique-niquons dans une oeuvre d'art !"

-"Quoi ? On va manger au musée ?" m'interrogea mon fils.

-" Mais non, tu verras " répondis-je

-"Et on aura des oeufs mayonnaises" demanda sa soeur, plus interessée par le menu que par le contenu culturel de la visite.

- "Oui, oui et des chips et ...un petit rosé bien frais bien-sûr."

1ère surprise, le site où se trouve l'oeuvre n'est indiqué nulle part. Après avoir tourné quelques minutes dans le quartier comme de vrais touristes, nous avons finalement fini par demander notre route à une dame qui promenait son chien :

- "Bonsoir, nous cherchons les "alignements du 21 è siècle" ?

Elle se mit à rire :

- "Vous voulez dire le cimetière américain ? Mon chien adore lever la patte contre ses colonnes. Vous êtes tout près, 1ère à droite. "

-"Merci madame".

Bien-sûr les gamins étaient morts de rire, moi qui venait de leur faire un rapide historique de la construction de l'oeuvre, je sentais déjà que que mes efforts étaient vains pour les intéresser à la visite.

DSC01948

Je dois avouer que je fus tout d'abort déçue lorsque nous découvrîmes cette forêt de pierre qui surgit à un carrefour à l'orée d'un parc dans un quartier en construction...A première vue, l'ensemble me parut austère d'autant plus que le ciel était plombé ce soir-là nous privant d'un coucher de soleil. Je vous rassure, ça ne nous a pas coupé l'appétit et nous avons mangé en commentant l'oeuvre, chacun exprimant ses impressions. A ma grande surprise, les enfants furent séduits. Il aimaient ce champ de pierres avec ses colonnes rectilignes, sa hauteur et surtout la chaleur du granit après cette chaude journée.

Cette soirée familiale se termina par une partie de cache-cache entre les colonnes mais déjà la lune apparaissait et il fallait rentrer.

DSC01958

J'espère qu'Aurélie Nemours aurait été satisfaite que l'on s'approprie ainsi son oeuvre. Je ne pense pas que cet alignement traversera les siècle, comme celui de Carnac dont l'artiste s'est inspirée, sans qu'un autre artiste vienne y apposer d'un tag sa signature...