Voilà, c'est fait ! Doudounette a fait sa rentrée dans sa nouvelle école.

On en parlait depuis début juin de ce changement, et de tout ce qui nous a fait décider d'en finir avec ce service public , c'est fait, depuis mardi matin, au grand bonheur d'une toute petite famille enfin confiante.

Doudounette est donc rentrée au Couvent de Jeunes Filles de Cluny, à Fort de France.

Elle a enfilé son uniforme de petite fille sage et a fait une rentrée studieuse.

121212

_2_

121212

L'accueil à l'école s'est fait de manière conviviale et structurée, les parents ont été conviès à rentrer dans la classe avec les élèves, la directrice nous a remis son nouveau N° de portable afin qu'on puisse la joindre à tous moments. Nous avons été vivement priés de participer à la Vie de l'école, chacun selon ses capacités, Chorale, sport, Bricolage ou Catéchèse...

Dans la classe, pas de signe ostentatoire, juste une phrase au dessus du tableau

121212

"L'ignorance est la nuit qui commence l'abîme". Victor Hugo

121212

Arrivés en Martinique pour la rentrée 2003-2004, nous avions opté de façon naturelle pour une école publique  dite "à la campagne", située à 200 m de la maison à 5 km du Bourg. Doudounette fut la seule petite "blanche" de l'école pendant 3 ans, et ses résultats semblaient tout à fait satisfaisants.

Très vite, nous avons eu quelques doutes sur l'équipe enseignante

- Un directeur (prof à mi-temps)  qui gérait plutôt son mandat d'élu municipal que son école et qui disséminait sa classe dans les classes maternelles quand sa co-équipière était souffrante (1 semaine sur 2)

- une maîtresse en CM1 qui le lundi souffrait de migraines, et les enfants savaient que le lendemain il n'y aurait pas classe.  J'ai compté l'an dernier, 17 jours d'absence pour cette dame, elle est mère de 4 enfants, et ils ont aussi semble-t-il une santé fragile.

- Une vigile (au demeurant très agréable) qui filtrait les entrées dans l'école primaire. Il fallait prévenir le secrétariat pour avoir accès en dehors des horaires à l'école

- La fin d'année scolaire est une horreur, les enseignants stoppent aux alentours du 10 juin leurs cours pour ranger la classe et préparer l'année suivante, les élèves désertent progressivement l'école et le 18 il n'y a plus un seul élève.

Pour ce mois de Juin, ils occupaient les élèves l'après midi, soit par une séance de Football devant la télé pour suivre le mondial des Bleus, ou encore mieux : la finale de "La nouvelle star d'M6" qui passait en direct sur Télé Martinique. Il faut dire qu'une finaliste était du Pays, et que l'équipe de France de football est bien représentée par nos créoles....On doit pouvoir comprendre .........

Tel était notre désaroi face à cette école de la "République Bananière de Martinique".

J'ai donc pris le PASSPORT CM1-CM2, dès le 15 juin pour pallier à ces manquements et là, surprise, je me suis rendue compte que la beaucoup des sujets abordés dans ce Cahier de vacances n'avaient pas été évoqués au long de cette année.... des lacunes qu'en aucun cas on ne m'avait signalées, Poupounette suit bien à l'école d'après la maitresse.

Je vais arrêter là mes gérémiades de Maman Nunuche, mais nous avons pris la décision d'inscrire notre fille dans la seule école privée digne de ce nom (les autres sont des écoles adventiste ou d'autres sectes occultes). L'entrée à cette école est très difficile mais un ange est passé dans notre vie et a parrainé notre fille.

La religion n'a pas été évoquée lors de l'inscription. Ouf !!!

Aujourd'hui, nous nous levons à 5 heures du matin, le car passe prendre Doudounette à 6 h 10, et elle rentre à 17 h 30.

C'est le prix à payer pour avoir une scolarité "acceptable" et pour que le retour en Métropole ne soit pas un échec .

121212

_1_

121212

Alors cours sous la pluie, ma chérie, ouvrir le portail, afin que les portes de la vie te soient à jamais grandes ouvertes.