Ceci ne sera pas une note, où les commentaires fuseront à une hauteur vertigineuse (c'est pas le genre de la maison tandem), cependant, je la poste, car je suis heureuse de pouvoir de temps en temps vous faire partager mes petits plaisirs.

Ceux ci pourraient vous sembler communs et sans grand intérêt, ils l'étaient pour moi à une certaine époque révolue, mais aujourd'hui dans mon île, tous semble avoir changé. Et ce n'est pas pour me déplaire.

Madame Biniou est venue en villégiature durant les "vacances de Carnaval" comme on dit ici, et bien entendu, a rapporté de sa contrée reculée de ces petites douceurs qui nous manquent tant ici. Inutile de dire qu'en 2 semaines, on a tout vidé, et quand ils sont partis, il est resté comme un goût de trop peu dans mon frigo ainsi que dans mon estomac.

Ma soeur venant me visiter peu de temps après, je lui ai donc demandé de prendre contact avec la Biniou pour qu'elle nous régale encore de ses gourmandises en plus de son éco, total ma soeur avait un sac rempli de :

- 32 andouillettes fermières (de celles qu'on salive rien qu'à les regarder cuire et exploser)

- 2 andouilles de Guéméné Penfao sur Scorff (1 mètre de long chacune à faire pâlir mes amis autochtones )

- 1 plateau de fromages de chez le légendaire Maître Fromager Bordier de St Malo Intra Muros

- La Plaquette de Beurre Bordier toujours du même artiste (à faire pâlir Marlon Brando..),

"Si t'as pas gouté le beurre Bordier prends le TGV, il te dépose à 800 m à pied"

- 2 kg de fromage à raclette (à mettre STV à mes pieds)

- 10 reblochons King Size, pour tartifletter à donf avec les antillais que j'ai rendu addicts à ma bouffe

- du foie gras (digne du cassoulet de Lewis)

- du Monbazillac doré, qu'on a bu a 2 à l'apéro sous les Alizés (pas fraîches les frangines)

Bref, pour vous dire qu'entre ma meilleure amie et ma soeur chérie, elles se sont débrouillées pour que mes kilos superflus éliminés depuis 1 an, réapparaissent en 15 jours.   Merci beaucoup les filles........!

Donc dimanche, comme tous bons antillais, qui se respectent, nous avons organisé un Pique-nique Salines. Les Salines étant la plus belle plage de la Martinique, nous y avions réuni quelques amis ainsi que ma gentille petite famille qui terminait là son séjour.

On a grillé l'andouillette de la Biniou, et sans mentir, toute la plage était à nos pieds, y avait comme des effluves magiques qui s'échappaient du Barbecue, tout le monde en rêvait de mon andouillette. Je suis sure que j'aurais organisé une vente à la bougie, avec le bénéfice net j'aurais pu m'en faire livrer un container réfrigéré plein d'andouillettes.

Nous les avons juste partagées avec nos amis, et je crois qu'ils s'en souviendront, nous avons porté un toast à ta santé Biniou et surtout à la santé de ton Mimi (en ce qui concerne l'alcool c'est plus lui qu'on toast quoi que...).

L'andouille au mètre je l'ai congelée, mais vendredi soir, avant de sortir et que ma soeurette se prenne sa première "cuite au Planteur", nous en avons fait de grosses tranches et je les ai grillées au four. Servies avec une purée maison épaisse et poivrée, ce fut un régal.. comme tu m'a appris Biniou..

Mon crumble Géant aux fruits rouges était aussi éxcellent, ainsi que ma salade de pâtes riches au basilic. (Meilleur en tout cas que la salade de patates-lardons, et le gâteau de Savoie de Caïmit), mais non je décone à blog ma poule.

Tout ça pour dire, que la vie est magnifique sous les Tropiques, et quand on sait l'arranger à sa façon, quand on a de bons amis, et une famille en or, on y vit heureux. Parfois frustrés des bons produits du terroir, mais tellement ravis de retrouver tout cela quand on rentre "au pays".

N'empêche, je me ferai bien un méga plateau de fruits de mer dimanche.  Maman J'arriiiiiiiiiiive...

Merci Biniou et Valérie pour vos gentillesses, le congélateur est encore plein de vos délices, nous continuerons sans vous à nous régaler.

Vive la France